Le Creáteur aime sa création – 19 décembre

Lecture biblique

Jonas, Apocalypse 10

Verset clé

« Et moi, je n’aurais pas pitié de Ninive, la grande ville, dans laquelle se trouvent plus de cent vingt mille hommes qui ne savent pas distinguer leur droite de leur gauche, et des animaux en grand nombre! » (Jonas 4.11).

Méditation

Dieu s’intéresse au bien être de toute sa création. Voici une des leçons du livre de Jonas. La grande ville de Ninive s’était repentie, mais bizarrement, le prophète Jonas était furieux. Le livre se termine par une proclamation de la part de Dieu qui souligne son amour envers les gens et les animaux. Dieu sait que le destin de la creátion (symbolisée ici par les animaux) est lié au sort des êtres humains. Lorsque nous détruisons les forêts, par exemple, sans planter encore des arbres, nous assurons notre propre souffrance comme la pluie tombe moins quand les arbres disparâissent. En fin du compte, la survie de la planète est aussi la survie de nous-mêmes. Notre repentance – comme celle de Ninive – est une repentance sur tous les plans, que ce soit en raison des péchés individuels ou commis en groupe.

Prière

« Dieu de toute la création, ton amour repose sur toutes tes creatures! Fais de moi un instrument de réconciliation à la fois entre les êtres humains et toi-même, mais aussi entre l’humanité et la nature, au nom de Jésus je prie, AMEN. »

Une alliance entre Dieu et la création – 3 janvier 2014

Lecture biblique

Gen 7-9, Matt 3

Verset clé à mémoriser

“Et Dieu dit: C’est ici le signe de l’alliance que j’établis entre moi et vous, et tous les êtres vivants qui sont avec vous, pour les générations à toujours…” (Gen 9.12)

Méditation

Nous servons un Dieu d’alliance. Après le déluge, il a promis à Noé et à tous les animaux de ne jamais plus détruire la terre par un tel catastrophe. L’arc en ciel est devenu le signe de cette promesse solennelle. En plus, Il a demandé aux êtres humains d’être féconds et de remplir la terre (9.1, 7). Cette multiplication devra se dérouler dans le contexte d’une préservation de la nature, comme nous respectons le fait que Dieu a aussi fait une alliance avec le reste de la création. La terre est un héritage que nous remettons à nos descendants. Dans ce sens, bien gérer les ressources naturelles est de prendre soin de toutes les personnes qui nous suivront. Le proverbe ivoirien dit: “Une personne tue l’éléphant, mais tout le monde en mange.” Ce “tout le monde” comprend non pas seulement les gens qui sont vivants aujourd’hui mais aussi toute notre progéniture, jusqu’au retour du Seigneur. Est-ce que nous sommes prêts à Lui rendre un compte ce jour-là de notre intendance de ce don merveilleux, ce qu’est la terre?

Prière

Dans la lecture de Matt 3 aujourd’hui, on a vu le baptême des gens qui se repentissaient. Priez pour les nouveaux chrétiens, afin qu’ils suivent à leur tour les traces du baptême et qu’ils produisent le fruit digne de la repentance.