La mauvaise récolte de la jalousie – 15 janvier 2014

Lecture biblique

Gen 36-38, Matt 10.21-42

Verset clé à mémoriser

“Ils le vendirent pour vingt sicles d’argent aux Ismaélites, qui l’emmenèrent en Egypte” (Gen 37.28).

Méditation

L’histoire de Joseph est parmi les plus fascinantes de l’Ancien Testament. Chapitre 37 présente le jeune Joseph comme un vantard peu sensible aux mauvais effets que ses paroles auraient sur ses frères. Son père, Israël, favorisait Joseph de plusieures manières, y compris le don d’une tunique de plusieurs couleurs. De leur côté, ses frères étaient cruels, et l’ont vendu aux Ismaélites pour vingt pièes d’argent. Dans cette histoire, nous voyons le piège da la jalousie. Les parents doivent faire attention de ne pas la semer parmi leurs enfants, comme c’est une force qui risque de déchirer les familles. Heureuse la famille qui reconnaît chaque enfant pour ses capacités données par Dieu! Nous ne sommes pas identiques, mais nous avons tous et toutes une valeur devant Dieu.

Prière

Priez aujourd’hui pour vos enfants. (Si vous êtes célibataire, priez pour les enfants de vos frères/soeurs ou vos amis). Remerciez Dieu pour les talents que chacun possède, et voyez comment vous pourrez les encourager de les employer au service de Dieu.

Un esprit de générosité – 14 janvier 2014

Lecture biblique

Gen 33-35, Matt 10.1-20

Verset clé à mémoriser

“Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement” (Matthieu 10.8b).

Méditation

Dans Matthieu 10, Jésus envoya les douze disciples en mission. Le principe de base quant à leur ministère était très simple: “Vous avez récu gratuitement, donnez gratuitement” (v. 8b). Parfois la vie est très dûre et nous risquons d’oublier que nous survivons grâce à la générosité des autres qui étaient pour nous un canal des bénédictions de Dieu. Surtout pendant les saisons difficiles, il arrive que nous voulons être seulement des réservoirs sans être à notre tour l’instrument du Seigneur pour bénir. L’autre jour, un jeune homme mince et avec un visage triste s’est approché de moi pour mendier. Aux premiers abords, j’étais dûr avec lui, mais le Saint-Esprit m’a corrigé. J’ai donné au garçon un peu de nourriture avec un seul mot: “Dieu vous aime!” Un sourire s’est produit sur son visage, et il m’a remercié. Je ne peux pas répondre à tous les besoins de ce monde, mais au moins je peux faire quelque chose. Gratuitement, j’ai reçu. Gratuitement, je donnerai.

Prière

La disette est plus que le manque de nourriture physique. Il y a des gens qui manquent le pain de la vie, c’est à dire Jésus. Prions aujourd’hui pour les personnes qui n’ont pas encore eu une présentation claire de l’Evangile de Christ.

Transformation de Jacob en Israël – 13 janvier 2014

Lecture biblique

Gen 31-32, Matt 9.18-38

Verset clé à mémoriser

“Jacob appela ce lieu du nom de Peniel car, dit-il, j’ai vu Dieu face à face, et mon âme a été sauvée” (Gen 32.30).

Méditation

Quand Dieu nous change, tout change. Voici la leçon de Jacob qui lutte avec un homme jusqu’au lever de l’aurore (9.24). Jusque-là, ce qui avait déterminé le caractère de Jacob était ce nom qui voulait dire “tricheur.” Mais désormais, cet homme mystérieux disait que son nom ne serait plus “tricheur” mais Israël, ce qui veut dire quelqu’un qui a lutté avec Dieu mais qui a été vainqueur (v. 28). Israël a même appelé le nom de cet endroit de lutte Peniel, ce qui veut dire le visage de Dieu. Ayant vu ce visage, Israël a même dit que “mon âme a été sauvée” (v. 30). Et nous? Quand nous voyons le visage de Dieu en Jésus-Christ, qu’en est le résultat? Continuons à regarder ce Jésus tous les jours, afin que Dieu continue de nous transformer sur tous les plans.

Prière

Priez pour votre exemple au sein de la communauté de foi, afin que vous soyez pour tout le monde un véritable Israël et non pas un Jacob.

La logique des jeûnes – 12 janvier 2014

Lecture biblique

Gen 29-30, Matt 9.1-17

Verset clé à mémoriser

“Les jours viendront où l’époux leur sera enlevé, et alors ils jeûneront”(Matt 9.15b).

Méditation

Le jeûne est une pratique historique dans les religions, y compris le christianisme. Jésus a affirmé la place de cette discipline quand il a répondu à la critique des disciples de Jean: “Pourquoi nous et les pharisiens jeûnons-nous, tandis que tes disciples ne jeûnent point?” (Matt 9.14). Jésus insistait que personne ne jeune lorsque l’époux est présent, mais au moment de son départ, le jeûne se pratqiue. C’est l’image d’un festin. Il y a chaque fois la bonne nourriture aux moments des noces. Un nour, le Seigneur reviendra pour prenda sa mariée, l’Église. Quel grand festin nous aurons ce jour-là (Apoc 19.7)! Entre temps, l’Église participe ensemble aux jeûnes, un moyen de fortifier notre foi et de nous garder prêts pour le retour de Jésus.

Prière

Remerciez le Seigneur Jésus du fait qu’un jour, il reviendra nous prenda. Demandez-lui de vous révéler de quelle manière vous pourriez participer aux jeûnes. (N.B. — Faites attention si vous avez une condition médicale comme la diabète. Consultez avec votre médecin avant de pratiquer un jeûne quelconque).

Jacob et la présence de Dieu – 11 janvier 2014

Lecture biblique

Gen 27-28, Matt 8.18-34

Verset clé à mémoriser

“Voici, je suis avec toi, je te garderai partout où tu iras, et je te ramènerai dans ce pays; car je ne t’abandonnerai point, que je n’aie exécuté ce que je te dis” (Gen 28.15).

Méditation

La présence de Dieu est quelque chose de merveilleux! Au moment où Dieu a prononcé cette promesse à Jacob en rêve (28.15), il était en fuite à cause de ses grands problèmes avec Esaü. Certes, la promesse de Dieu à Jacob qu’il serait béni n’était pas quelque chose que ce dernier avait mérité. Au contraire, il avait trompé son propre frère deux fois, en lui prenant à bas prix son droit d’aînesse et en volant sa bénédiction. Dieu discernait en Jacob malgré tout une personne qui pourrait être disciplinée en vue de devenir le père d’une grande nation. (Laban va plus tard tromper Jacob, aussi ce dernier a-t-il goûté le même “poison” qui’il avait dispensé  auparavant à Esaü). Dieu a promis de protéger Jacob, en sachant que la leçon serait apprise dans un proche avenir. Et vous? Malgré les offenses dans votre vie, si vous êtes d’accord de vous humilier devant le plan de Dieu, Il est prêt à vous utiliser pour l’avancement de Son oeuvre.

Prière

Priez aujourd’hui pour les réfugiés qui – comme Jacob – sont loin de chez eux.

Jésus gúerit un lépreux – 10 janvier 2014

Lecture biblique

Gen 25-26, Matt 8:1-17

Verset clé à mémoriser

“Il a pris nos infirmités, et il s’est chargé de nos maladies” (Matt 8.17b).

Méditation

Un lépreux s’est approché de Jésus. Dans la conversation qui suit, nous voyons deux phrases importantes. La première est celle du lépreux dite à Jésus: “Si tu le veux.” La deuxième est la réponse de Jésus: “Je le veux.” Combien de fois avons-nous prié pour les malades mais – malgré notre sincérité et la foi évidente de la personne malade – elle meurt. Faisons très attention de ne pas blamer le malade, en disant qu’il ou qu’elle n’avait pas eu assez de foi. Ce n’est pas la seule considération en jeu. Des fois, selon le mystère qui est l’Eternel, Dieu choisit de ne pas guérir. Nous nous prosternons devant le verdict du Seigneur. On a la confiance que dans la prochaine vie au Royaume éternel de Dieu, les choses s’amérioleront. Par contre, il y des fois où Dieu guérit ici-bas, où il dit: “Je le veux.” A ce moment-là, soyons reconnaissants envers le Seigneur pour tous ces bienfaits.

Prière

Dieu nous a donné la responsabilité de prendre soin de notre corps, ce qui est pour le croyant le temple du Saint-Esprit (1 Cor 6.19-20). Demandez à Dieu de vous aider à abandonner les mauvaises pratiques qui gâtent votre santé.

Bénédiction ou malédiction? – 9 janvier 2014

Lecture biblique

Gen 23-24, Matt 7

Verset clé à mémoriser

“Ils bénirent Rebecca, et lui dirent: O notre sœur, puisses-tu devenir des milliers de myriades, et que ta postérité possède la porte de ses ennemis!” (Gen 24.60).

Méditation

Rebecca au moment de son départ a bénéfié d’une bénediction de la part de son frère et de sa mère. En fait, les paroles sont puissantes. C’est par le moyen des paroles que Dieu a tout crée (voyez Gen 1-2). Les paroles peuvent également maudire. Malheureux l’enfant qui ne recoit que de mauvaises paroles de la bouche de ses parents! Par contre, la personne qui entend de bonnes paroles reçoit une grande bénédiction. Comme une fleur qui a besoin de l’eau pour s’ouvrir, nous les êtres humains ont besoin des bénédictions des autres. Jésus a même dit que nous devons bénir ceux qui nous maudissent (Matt 5.44). La bénédiction est une signe d’amour chrétien que nous offrons aux autres sans exception. Avez-vous béni quelqu’un récemment?

Prière

“Mon Dieu, mon Père, pardonne-moi quand jusque-là j’ai été une source de malédiction aux autres. Saint-Esprit, remplis-moi de l’amour de Jésus, afin que je sois une bénédicition à tout le monde aujourd’hui. Au nom de Jésus je prie, AMEN.”