Les marques d’une église efficace – 2 juillet

Lecture biblique

Job 22-24, Actes 11

Verset clé

« La main du Seigneur était avec eux et un grand nombre de personnes crurent et se tournèrent vers le Seigneur » (Actes 11.21).

Méditation

Actes 11.19-30 décrit l’église à Antioche. C’était une église formidable où la présence du Saint-Esprit était remarquable. Dans l’Ancien et le Nouveau Testaments, la main du Seigneur symbolise sa puissance (Ps 136.12, 1 Pi 5.6). Or, cette main puissante de Dieu se manifestait à Antioche par des conversions à Christ (v. 21) et une grande générosité envers les autres (v. 29-30). Plus tard, la même église enverrait les premiers missionnaires (13.1-3). Quand vous lisez cette description, ressentez-vous une grande soif pour un tel mouvement du Saint-Esprit dans votre église? Que Dieu le fasse parmi nous!

Prière

« Dieu, demeure parmi ton peuple. Fais agir ta main puissante dans ma vie et dans la vie de tous mes frères et soeurs en Christ, afin que que les perdus soient convertis et que ton église grandisse, au nom de Jésus je prie, AMEN. »

Vers une sainte motivation – 30 mai

Lecture biblique

2 Chroniques 10-12, Jean 11.30-57

Verset clé

« Lorsque Roboam se fut affermi dans son royaume et qu’il eut acquis de la force, il abandonna la loi de l’Eternel, et tout Israël l’abandonna avec lui » (2 Chroniques 12.1).

Méditation

Le roi Roboam est un exemple du coeur humain avec ses fluctuations. Il est à noter qu’au moment où ses villes étaient toutes fortifiées qu’il a abandonné la loi de l’Eternel. De même, quand nous sommes dans la détresse, ne plaidons-nous pas notre cas devant le Seigneur? Nous implorons Dieu de venir en aide, mais une fois que la chose est réglée – une fois que nous nous sentons encore en sécurité – trop souvent, Dieu est loin de nos pensées de nouveau. Le défi est de rechercher une relation intime avec Dieu tous les jours. C’est ainsi que nous éviterons de ne considérer Jésus qu’une autre sorte de féticheur à qui nous nous référons pour être protégés. Certes, il nous protège, mais recherchons une foi plus profonde, une foi qui adore Dieu pour ce qu’il est et non pas pour ce qu’il fait. Voici la foi chrétienne plus profonde.

Prière

« Dieu, pour ce que tu fais à mon égard, je suis reconnaissant. Néanmoins, aide-moi à arriver au point où même si tes bienfaits à mon égard n’était plus évidents que je t’adorerais, au nom de Jésus je prie, AMEN. »

Le don divin de la musique – 22 mai

Lecture biblique

1 Chroniques 16-18, Jean 7.28-53

Verset clé

« Auprès d’eux étaient Héman et Jeduthun, avec des trompettes et des cymbales pour ceux qui les faisaient retentir, et avec des instruments pour les cantiques en l’honneur de Dieu » (1 Chroniques 16:42a).

Méditation

La musique fait partie intégrale de l’adoration de l’Eternel. Dans ce passage, il s’agit de l’arche de l’alliance. En plus que les sacrifices réguliers offerts par les sacrificateurs en présence de l’arche, on jouait des instruments et le roi David chantait un psaume (16.8-36). Toute la congrégation était dans l’allégresse. Ce que les juifs de l’époque faisaient, nous conservons lors des cultes chrétiens. Chanter et jouer des instruments, ceci rend gloire à Dieu. La musique fait réjouir le coeur humain et souvent elle nous pousse à danser (15.29). Quand le rythme est plus lent, c’est aussi une manière de mettre à côté nos préoccupations et de concentrer nos pensées sur Jésus. Encourageons nos enfants de découvrir leurs talents musicaux. Nous remericions Dieu pour ce don merveilleux.

Prière

« Dieu, tu es digne de toutes les  louanges! Que ton nom soit loué dans ma vie aujourd’hui, au nom de Jésus, AMEN. »

Le genre de jugement que Dieu approuve – 21 mai

Lecture biblique

1 Chroniques 13-15, Jean 7.1-27

Verset clé

« Ne jugez pas selon l’apparence, mais jugez selon la justice » (Jean 7.24).

Méditation

« Ne jugez pas! » Voici la phrase biblique que les gens de nos temps citent souvent, comme si personne n’a le droit de discerner entre les actions bonnes et mauvaises.  Cependant, Jésus dans Matthieu 7.1 ne défend pas de juger. Il insist plutôt que le jugement soit sans hypocrisie. Plus tard, il interpelle les disciples d’examiner les fruits des prophètes, un genre de jugement. De même, Jean 7.24 ne dit pas que le jugement est interdit. Au contraire, il présente comment bien juger, dans ce cas en considérant la réalité et non pas seulement l’apparence. Que Dieu nous aide à avoir un esprit de discernement en toutes choses. C’est ainsi que nous éviterons beaucoup de difficultés.

Prière

« Dieu, fais de moi un juge intègre qui discerne la réalité selon ta sagesse, au nom de Jésus, AMEN. »

N’oublions pas la fête! – 20 mai

Lecture biblique

1 Chroniques 10-12, Jean 6.45-71

Verset clé

« Israël était dans la joie » (1 Chroniques 12.40b).

Méditation

La lecture d’aujourd’hui raconte l’établissement de David comme roi. Suite à ce joyeux événment, les soldats de David ont fait la fête pendant trois jours. 1 Chroniques 12.40 donne une liste des bonnes choses qu’ils ont dégustées. La guerre (pour le moment) était finie. C’était le temps de célébration! Dans l’oeuvre de l’église, il nous faut aussi des moments de pause où nous prenons le temps de célébrer les victoires que Dieu nous a accordées. Ceci peut être un marriage qui a été sauvé, un rétrogradé qui se repent et revient à l’église, où un de nos jeunes lycéens qui remporte le prix pour les meilleures notes de sa promotion.  Ne laissons pas ses moments passer sans les célébrer au sein de la communauté de foi.

Prière

« Dieu, nous célébrons les gens qui te laissent faire des merveilles dans leur vie. Merci,  au nom de Jésus. AMEN. »

Une leçon de la veuve à Sarepta – 4 mai

Lecture biblique

1 Rois 16-18 , Luc 22.47-71

Verset clé

« Seulement, prépare-moi d’abord avec cela un petit gâteau, et tu me l’apporteras; tu en feras ensuite pour toi et pour ton fils  » (1 Rois 17.13b ).

Méditation

Quelle audace! Le prophète Elie savait que la veuve à Sarepta et son fils n’avait presque rien à manger eux-mêmes. Or, il lui a demandé de le nourrir avant eux. La veuve a obéit et Dieu a produit un miracle: « La farine qui était dans le pot ne manqua point, et l’huile qui était dans la cruche ne diminua point, selon la parole que l’Eternel avait prononcée par Elie » (v. 16). Ce principe en évidence, à savoir d’accorder à Dieu la première position sur tous les plans de notre vie, n’a pas changé. Jésus a dit: « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus » (Matt 6.33). Comme la veuve à Sarepta, sommes-nous prêts à mettre notre confiance en Dieu? Croyons-nous qu’il est capable de pourvoir à tous nos besoins?

Prière

« Dieu, j’ose croire que si je t’accorde la position de priorité même dans la question de l’argent, que tu prendras soin de moi et de ma famille. Merci pour ta provision jusque-là et dans l’avenir, au nom de Jésus, AMEN. »

Un refuge spirituel – 6 mars

Lecture biblique

Nombres 35-36 , Marc 10:1-31

Verset clé

« Parle aux enfants d’Israël, et dis-leur: Lorsque vous aurez passé le Jourdain et que vous serez entrés dans le pays de Canaan, vous vous établirez des villes qui soient pour vous des villes de refuge, où pourra s’enfuir le meurtrier qui aura tué quelqu’un involontairement » (Nombres 35.11).

Méditation

L’homocide involontaire est un concept que nous connaissons bien. Ce n’est pas chaque fois où quelqu’un est tué que la personne qui l’avait fait en avait l’intention. L’Eternel a prévu l’établissment de 6 cités de refuge, où l’accusé pouvait fuir. Ceci a permis aux gens de regagner le sang froid afin qu’un juste jugement soit donné après avoir déliberé ensemble en communauté (35.12). C’est ainsi que nous voyons deux attributs de Dieu le Père. Il est à la fois un Dieu de miséricorde et de justice. Voici la vérité que nous trouvons dans Nombres 35. Plus loin, dans un sens spirituel, nous pouvons également prendre refuge entre les bras de Jésus.  Ceci ne garantit pas que les conséquences temporelles de nos mauvaises actes seront levées, mais nous aurons l’assurance d’un pardon de la part de Dieu et la paix qui suit notre demande de pardon à ceux que nous avons offensé (Matt. 6.12).

Prière

« Dieu, je prends refuge aujourd’hui auprès de Jésus, mon avocat et défenseur. Si j’ai commis des péchés, je Te demande pardon, et j’accepte aussi de pardonner aux autres, car je dans la puissance du Saint-Esprit, au nom de Ton Fils Jésus, AMEN. »