A propos de César et Dieu – 3 février 2014

Lecture biblique

Exode 31-33 , Matt 22:1-22

Versets clé

« Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu » (Matt 22.21).

Méditation

Depuis les premiers temps, certains ont cru que les chrétiens – à cause de leur allégeance au roi Jésus – ne pouvaient pas être de bons citoyens dans un pays quelconque. Cependant, Jésus a prouvé le contraire. Il était soumis aux autorités et lui-même a payé ses impôts (Matt 17.24-27). Pour cette raison, il n’est pas suprennant de voir sa réponse dans Matt 22.21 concernant César vis à vis Dieu. A la fois disciples de Christ et citoyens, nous avons certains devoirs envers les autorités du pays, et nous les respectons. Nous rendons donc à César ce qui est à César – voyez aussi Romains 13.1-4.  Mais nous sommes avant tout des croyants. C’est la raison pour laquelle une chose que nous ne pourrons jamais rendre à César, c’est l’adoration qui n’appartient qu’à Dieu! A ce moment-là, nous prenons Shadrac, Méschac et Abed-nego comme notre exemple au moment où qui ont refusé de se prosterner devant la statue de Nebucadnetsar. Soyons clairs qu’il n’y a que Dieu qui mérite notre loyauté ultime.

Prière

« Note Dieu, notre Père, je prie aujourd’hui pour la paix dans mon pays. Guide les autorités à bien faire leur travail en toute intégrité. Aide-moi en tant que chrétien à mener une vie exemplaire devant tout le monde, afin que par ma conduite dans cette société temporelle, je me prépare pour le royaume de Dieu sans fin. Au nom de Jésus je prie, AMEN  ».

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s